ASSE 0 - OL 5 : un naufrage historique dans le Derby

6 novembre 2017 à 1h24 par Anthony Verpillon

ACTIV RADIO
Triste, indigne et lamentable, voilà les trois adjectifs qui qualifient le mieux le match de ce soir à Geoffroy-Guichard. Une déroute stéphanoise 5-0 contre le voisin lyonnais qui risque de laisser des traces, et que les Verts pourraient traîner comme un boulet...

Les signes avant coureur étaient pourtant sous nos yeux


Le tifo déployé dans le Kop Sud aurait peut-être dû nous alerter "Pas de cinéma ce soir, on a la Haine". Présage du ressentiment Vert à la fin de la rencontre. Tout autant que les sept minutes de flottement suite au craquage de plusieurs fumigènes dans ce même kop, et dont un épais nuage de fumée obligeait l'arbitre à arrêter la rencontre au bout de 30 secondes. Pourtant on s'est laissé aveugler par la meilleure occasion stéphanoise, dès la 10è minute, quand, Hamouma, lancé en profondeur, butait sur Lopes (10', 0-0).

Mais sur le corner suivant, ce même Hamouma, ratait complètement sa passe en retrait, et Depay en profitait sur le contre pour ouvrir la marque d'un plat du pied qui passait entre les jambes de Pierre-Gabriel, pour tromper un Ruffier, masqué (0-1, 11'). Hamouma, blessé, quittait alors ses partenaires de façon lamentable, laissant les Verts à 10, durant plusieurs secondes, qui parurent de longues minutes. Puis sur l'une de leurs rares occasions, les Lyonnais enfonçaient le clou, avec un Fékir, qui s'avançait tranquillement vers la surface, pour ajuster Ruffier, sous le regard impuissant de défenseurs stéphanois crédules (0-2, 26'). Puis plus rien, ou presque jusqu'au retour aux vestiaires.

Un rouge et tout fout le camp


Et à l'image de ce qu'Oscar Garcia nous a habitué depuis quelques semaines, on ne comprenait pas vraiment son choix de remplacer Cheick M'Bengue, par Florentin Pogba, alors que Bryan Dabo s'était échauffé tout au long de la mi-temps. Un choix qu'il justifiera par une blessure de son arrière gauche. Et comme si cela ne suffisait pas, Clément Turpin expulsait Léo Lacroix, dès la 46è, pour un tacle très engagé sur Nabil Fékir qui tentait de se faire justice une première fois. Passablement énervé, le meneur de jeu lyonnais commettait ensuite une cravate sur Habib Maïga, sans hériter du moindre avertissement. Et sur deux nouveaux contres, pendant lesquels, des Lyonnais au petit trot, décidaient d’accélérer, Mariano Diaz (0-3, 57') et Bertrand Traoré (0-4, 65'), portaient le score à un sévère 4-0. Puis, à la 85', Fékir portait l'estocade, se jouant de Ruffier (0-5, 85'), avant de montrer son maillot au Kop Sud, comme Messi l'avait fait jadis au Bernabeu. Une provocation, qui allait mettre le feu aux poudres et provoquer un envahissement de terrain, venu du Kop Nord, faisant interrompre la rencontre pendant plus d'une demi-heure. Finalement, les cinq dernières minutes étaient jouées dans un stade quasiment vide, et sur un rythme de Sénateurs, pour conclure une soirée cauchemardesque à Geoffroy-Guichard.

Avec la pire défaite à domicile dans le Derby, les Stéphanois sont renvoyés à leur vrai niveau, après un début de saison en trompe l’œil. Il faudra se réveiller dans 15 jours sur la pelouse de Lille, sous peine de vivre une période très délicate jusqu'à la trêve. D'autant qu'il faudra sûrement faire avec de lourdes sanctions contre les supporters après l'envahissement du terrain. Un 5 novembre à effacer des tablettes pour toujours...

La réaction du coach stéphanois en conférence de presse après la déroute (0-5) à Geoffroy-Guichard dans le Derby :


Oscar Garcia demande "pardon" aux supporters des Verts après la déroute dans le Derby :


Retour sur la débâcle des Verts dans le chaudron, face à Lyon (défaite 5-0) :