ASSE 1-4 Monaco : une nouvelle claque...princière cette fois

24 avril 2022 à 0h27 par Anthony Verpillon

ACTIV RADIO
Pour la troisième depuis 2017, les Verts ont pris quatre buts contre Monaco, à Geoffroy Guichard. Et alors que les Green Angels fêtaient leurs 30 ans, les joueurs leur ont offert un nouveau récital défensif. Les joueurs de Pascal Dupraz viennent d'encaisser 17 buts en cinq matchs. En attendant le déplacement à Rennes, samedi prochain...

Le spectacle était uniquement en tribune


Cette rencontre inspirait beaucoup d'inquiétudes face à une attaque mobile et en réussite (Ben Yedder-Volland), cela s'est vérifié après 20 minutes de jeu, comme souvent cette saison. Pourtant, les Verts pressaient haut et récupéraient de bons ballons, mais Ben Yedder venait doucher l'enthousiasme, après un nouveau ballon dans le dos de la défense, exploité par un centre de Caïo Henrique pour l'international français, qui inscrivait son 20è but de la saison (0-1, 23'). Le deuxième but arrivait moins de 120 secondes plus tard, sur un copié-collé, venant de la gauche de la défense cette fois. Avec un centre de Gelson Martins pour Volland (0-2, 25').

Wahbi Khazri réduisait la marque sur penalty (1-2, 42'). Mais une nouvelle déferlante arrivait en deuxième période. D'abord Kolo, qui inscrit un deuxième but contre son camp en 20 jours, après celui contre Marseille, le 3 avril (1-3, 62'). Puis une contre attaque éclaire conclue par Boadu, seul devant le but (1-4, 77').

L'anniversaire des Green Angels très coloré


Pour fêter leurs 30 ans, les Green Angels avaient une belle fête depuis plusieurs semaines. Ils n'ont pas menti, et des fumigènes ont été allumés tout au long de la partie. Une soirée qui s'est prolongée de 35 minutes, après une interruption après l'heure de jeu, pour un deuxième lâcher de feu d'artifices, depuis le Kop Sud. Un spectacle pyrotechnique qui vaudra certainement la suspension de la tribune pour le dernier match à domicile face à Reims (le 14 mai).

D'ici là, les Verts devront donc aller faire des exploits à Rennes et/ou Nice, pour sortir de cette place de barragiste (voire pire). Ca commence dès samedi, au Roazhon Park (21h).