ASSE 4-3 Angers : les Verts sont renversants

4 novembre 2018 à 21h46 par Anthony Verpillon

ACTIV RADIO
Les Verts ont livré un match au scénario absolument fou ce dimanche après-midi. Avec 7 buts offerts au public de Geoffroy Guichard ! Et si tout n'a pas été parfait, on retiendra la force de caractère du groupe, à qui la victoire faisait faux-bond depuis plus d'un mois.

Première période renversante


On avait laissé les Verts sur deux matchs où ils n'arrivaient pas à tenir un score (1-1 contre Rennes et à Nîmes), cet après-midi, ils ont été renversants. Alors qu'ils maîtrisaient plutôt bien leur début de match, avec un Diony légèrement excentré à gauche, les hommes de Jean-Louis Gasset se faisaient pourtant punir sur un corner angevin. Pavlovic reprenait de la tête, puis du pied un ballon repoussé par Ruffier et ouvrait la marque à la surprise générale (0-1, 24'). Mais aussi forts collectivement que mentalement, les Verts revenaient quasi instantanément. Sur un corner de Khazri, Perrin reprenait de la tête à l'entrée de la surface. Le ballon était repris victorieusement dans les 6 mètres par un Diony opportuniste, et égalisait (1-1, 26'). Loin de se satisfaire du nul, ils essayaient de pousser, mais se faisaient de nouveau surprendre par Bahoken, dont le but était refusé pour un hors-jeu peu évident (43'). Et Debuchy donnait l'avantage sur un centre de Kolo (2-1, 45'). Mais juste avant que l'arbitre ne siffle la mi-temps, Angers revenait au score sur une frappe molle de Tait à l'entrée de la surface (2-2, 45'+3).

L-a volonté de jouer tous ensemble


Et la deuxième période aurait rapidement pu tourner à l'avantage des visiteurs. Ruffier maintenait ses coéquipiers dans le coup, grâce à 2 parades sur des frappes sèches de Bahoken et Tait (49' et 50'). Mais il se faisait surprendre sur un bel appel converti par Bahoken, et sur lequel Subotic n'est pas exempt de tout reproche (2-3, 71'). Et comme en première période, les Dieux du foot donnait un petit coup de main, après un centre fort de Cabella, repris dans son but par Manceau (csc, 3-3, 73'). La fin de match était halletante, les entrants Hamouma et Salibur donnaient leur pleine mesure, et c'est Romain Hamouma qui faisait chavirer le Chaudron, au terme d'une action collective plein de malice entre KMP, Cabella et Hamouma, conclue par une frappe détournée au fond des filets de Butelle (4-3, 89'). Même s'ils ont encaissé trois buts à la maison, les Verts ont fait preuve de caractère et d'une plus grande force collective que ces-derniers matchs. De bonne augure avant la réception de Reims, samedi prochain (20h).

L'actu désormais sera en coulisses, avec une réunion cruciale des dirigeants en Préfecture du Rhône, ce lundi à 15h, pour convaincre les représentants de l'Etat d'autoriser la venue des supporters stéphanois pour le derby au Groupama Stadium, le 23 novembre. Cette fois, le club et les supporters marchent main dans la main, avec un communiqué de chacun ce dimanche, pour pousser dans ce sens.



Les réactions d'après-match de Cabella, Debuchy, MVila et Diony :