ASSE-PSG : de nombreux absents ce dimanche

28 novembre 2021 à 8h30 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

L’AS Saint-Etienne reçoit ce dimanche 28 novembre, le Paris-Saint-Germain, à 13h, pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. Si les verts ont remporté leurs deux derniers matchs, ils restent avant-derniers de Ligue 1 et auront fort à faire face au leader.



Le flou autour de la composition


L’ASSE fait face à plusieurs absences mais surtout une kyrielle d’incertitudes : Yvan Neyou, Romain Hamouma et Arnaud Nordin sont forfaits tandis que cinq joueurs, malades, sont incertains pour la réception du PSG. Saïdou Sow et Harold Moukoudi pourraient être opérationnels, mais Claude Puel, l’entraineur des verts, n’a pas affiché de certitude les concernant.


Ces absences pourraient coûter cher face au leader de Ligue 1 qui n'a subi qu'un seul revers depuis le début de la saison et compte déjà 11 points d’avance sur son dauphin, l’OGC Nice. L’ASSE reste sur une série de 16 matchs sans victoires face au PSG et n’a remporté aucun de ses 12 derniers matchs à domicile face au club de la capitale.


Claude Puel souhaite pourtant imposer son jeu, écoutez :




Toujours des tensions


Malgré les deux succès récents (3-2 contre Clermont et 1-0 contre Troyes), la tension reste palpable, principalement entre supporters et dirigeants. « Puel : on te laisse 24h pour démissionner… » écrivaient sur une banderole déployée au centre d’entrainement Robert Herbin, trois groupes d’ultras stéphanois le 21 octobre.


Un mois plus tard, les deux victoires ont laissé du répit à Claude Puel. Les présidents Bernard Caïazzo et Roland Romeyer sont désormais dans le viseur : « des mois de souffrance et de la merde à l’arrivée… BC, RR, ont sait ce que vos mères ont traversé » ont écrit les ultras sur une banderole déployée ce jeudi au centre d’entrainement.


« Pas besoin d’un audit de KPGM pour savoir que notre direction est en carton » a attaqué une autre banderole déployée au stade Geoffroy-Guichard.


Les supporters pointent du doigt le récent ajournement de la vente de l’ASSE : «. Le cabinet de conseil [KPGM ndlr] a estimé que les garanties juridiques et financières apportées par les candidats sont insuffisantes […] Aucun des candidats ne peut donc entrer en négociation exclusive. » ont déclarés les actionnaires.


Le club a été mis en vente il y a plusieurs mois suite à des difficultés financières. La DNCG (Direction Nationale du contrôle de gestion), le gendarme financier, n’a toutefois prononcé aucune sanction contre l’ASSE, auditionné jeudi 25 novembre.


Claude Puel reste prudent : « si nous pouvons être actif au mercato, ce sera sous forme de prêt. L’ASSE ne peut pas faire autrement ». Ce passage devant la DNCG récompense le travail fait pour« assainir les comptes » ajoute-t-il.



Des tribunes fermées


Le chaudron ne résonnera sans doute pas comme à l’accoutumée. Les kops nord et sud, qui abritent les différentes associations de supporters, seront fermés. Des sanctions après les débordements face à Angers : les supporters avaient jeté des fumigènes sur le stade. Le coup d’envoi avait été retardé d’une heure et les filets endommagés.


Claude Puel ne se montre pas pour autant inquiet :




Les supporters parisiens ne pourront pas non plus assister à la rencontre. La préfecture de la Loire a pris un arrêté d’interdiction « d’accès au stade Geoffroy-Guichard concernant les supporters de l’équipe du PSG. Cette décision a été prise afin de prévenir les risques de troubles graves à l’ordre public, tels qu’ils ont pu se produire à l’occasion de précédentes rencontres, » explique le communiqué officiel.