Auvergne-Rhône-Alpes : L'Agence régionale de santé met en garde face à l'usage de gaz hilarant chez les jeunes

12 mai 2022 à 10h14 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO

Ils utilisent notamment les cartouches pour les siphons à chantilly. 


L'ARS tire la sonnette d'alarme face à un recours de plus en plus important au gaz hilarant chez les jeunes, via un usage détourné du protoxyde d'azote. Un gaz que l'on retrouve par exemple dans les cartouches pour les siphons à chantilly.


Les jeunes se servent notamment d'un ballon pour inhaler le gaz qui provoque un effet euphorisant. Seulement, ingérer ce gaz comporte des risques : une intoxication aiguë, une atteinte neurologique, voire des complications hématologiques ou psychiatriques.


En janvier dernier, plusieurs tonnes de gaz hilarant avaient été saisis  dans le Rhône voisin et saisis.


En cas d'effet néfastes : contactez le Centre Antipoison 24h/24 au 04 72 11 69 11 ou le SAMU 15 ou 112.