Avant ASSE - Monaco : les Verts sont dos au mur

14 décembre 2017 à 23h58 par Anthony Verpillon

ACTIV RADIO
Sans victoire depuis deux mois, avec une défense décimée et à deux points de la zone rouge avant le coup d'envoi, on a connu plus serein pour préparer un match contre un top 3 de la Ligue 1... Et pourtant il y a des raisons d'y croire.


Parce que Monaco n'a plus gagné dans le Chaudron depuis 10 ans


Régulièrement abonnés au 1 partout depuis trois ans, les ASSE - Monaco ont été à l'avantage des Verts depuis 2007. Lors des huit dernières confrontations à Geoffroy Guichard, l'ASS s'est imposé 4 fois, fait 4 fois 1-1 et a marqué 15 buts pour en encaisser seulement 4. Vu la situation dans laquelle se trouve Sainté, c'est un motif de satisfaction utopique et bien maigre, mais on se raccroche à ce qu'on peut... En revanche, ce qui est sûr, c'est que l'ASM est dans le creux de la vague à l'extérieur et n'a plus gagné depuis le 28 octobre et un déplacement à Bordeaux. Cependant, les joueurs du Rocher sont troisièmes à l'extérieur avec 4 victoires (Dijon, Metz, Lille et Bordeaux), 1 nul (Amiens) et 3 défaites (Nice, Lyon et Nantes) en 8 rencontres loin de Louis II.


Parce que Rémy Cabella est de retour


Et ça, c'est certainement la meilleure nouvelle de la semaine. Alors qu'il aurait pu tenter le diable et revenir bien plus tôt, le joueur a préféré se soigner correctement (fracture de l'orteil), pour être à 100%. C'est en tout cas ce qui transpirait dans ses propos en conférence de presse ce jeudi : "Je me sens bien physiquement et je n'ai plus d'appréhension", "j'ai confiance en mon équipe [...] et je vais essayer de rehausser mon niveau de jeu pour que l'équipe suive". Le joueur prêté par l'OM, est certes un leader technique - dont il faudra évaluer le niveau d'endurance, après 6 semaines sans jouer - mais aussi un leader de vestiaire qui a épaulé certains joueurs en leur faisant partager ce qu'il a connu à Marseille, pendant les périodes de turbulences. Ne reste plus qu'à ce que les joueurs le suivent pour se remettre dans le sens de la marche.


...Mais gare aux absences derrière qui pourraient être fatales à l'ASSE


Car il n'y a pas que l'absence des kops qui se fera ressentir demain soir. Les défenseurs sont aux abonnés absents et ça risque d'être LE point noir de cette rencontre. Faisons un point rapide : Perrin est blessé, Pogba aussi, Lacroix et Pierre-Gabriel (2 matchs dont 1 avec sursis) sont suspendus. Concrètement, il ne reste que Kévin Théophile-Catherine en défenseur central de métier, Saidy Janko à droite, Gabriel Silva et M'Bengue à gauche et le jeune Karamoko monte de la réserve. Autant dire que la mission va être compliquée contre la quatrième attaque à l'extérieur, et avec un Falcao qui a marqué 6 buts hors de ses bases (mais le dernier remonte au 22 septembre - 0-4 à Lille). Et face à un adversaire aussi redoutable, les Verts se sont à chaque fois laissés dominer (3-0 à Paris, 0-5 contre Lyon et 3-0 à Marseille). Mais les Verts de Julien Sablé découvrent la pression de jouer le maintien, et doivent désormais faire preuve de caractère, comme l'espérait le coach ce jeudi.



En résumé, les Verts peuvent croiser les doigts et serrer les fesses avant cette rencontre. Pas sûr pour autant, que ce soit la meilleure posture pour jouer libéré et tenter enfin de retrouver le goût de la victoire avant les fêtes.



Rémy Cabella ne veut pas céder au pessimisme et ne trouve pas encore la situation assez grave :


Julien Sablé compte sur un sursaut d'orgeuil de ses joueurs :