"Baryl", le robot intelligent de la SNCF, testé à la gare de Saint-Etienne-Châteaucreux

13 avril 2017 à 13h00 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Il s’appelle « Baryl » et il a des faux-airs de R2D2. 36 kilos pour un mètre de haut, voilà pour ses mensurations. La SNCF teste actuellement dans les gares de la région son nouveau robot-poubelle. On l’a aperçu il y a quelques jours en gare de Saint-Etienne-Châteaucreux. Un robot doté d’une intelligence artificielle pour finalement sensibiliser les voyageurs à la propreté.

Un robot pour sensibiliser les usagers à la propreté


Avec "Baryl", les usagers n’ont plus besoin de se déplacer jusqu’à la poubelle. Non, c’est la poubelle qui vient à eux.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/317475692" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Il suffit donc de lui faire un geste pour qu’il vous repère grâce à des capteurs. Lorsque vous lui donnez un déchet, "Baryl" vous dit même merci à sa manière au son d’une petite mélodie. Plus d'explications sur son fonctionnement avec le concepteur Bruno Suli

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/317475399" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Bientôt dans toutes les gares ?


Doté de 4 heures d’autonomie, il se recharge sur une simple prise électrique. Mais la technologie a des limites. Une fois rempli, "Baryl" retourne tout seul sur sa base. Et là l’homme doit reprendre la main puisque sa cuve ne se vide pas toute seule.

C’est une start-up parisienne qui est à l’origine de la conception du prototype appelé à se développer dans les gares si la période de tests est concluante.