Basket : la Chorale n'a plus le droit à l'erreur

31 mai 2015 à 2h31 par Fabien Zaghini

ACTIV RADIO
La Chorale doit à tout prix gagner dans sa salle ce soir contre Boulazac en quart de finale retour de Playoffs ProB, afin d'arracher un match d'appui mardi en Dordogne. Battus au Palio vendredi (67-65), les basketteurs roannais pourraient être éliminés dès ce soir en cas de défaite à la Halle André-Vacheresse. Ils pourront compter sur l'appui d'un public attendu nombreux, mais ils devront surtout gommer leurs erreurs récurrentes pour ne pas connaître une ultime désillusion, à l'issue d'une saison qui aura navigué entre espoir et frustration.

Car sur le papier, cette Chorale possède les arguments pour évincer le 3e de la saison régulière. Les Roannais disposent de l'expérience et du talent suffisant, avec des joueurs comme Steed Tchicamboud, Bernard King, Raphaël Desroses et Luc-Arthur Vebobe, ainsi que des jeunes capables de sortir du bois (Guerschon Yabusele, Sadio Doucouré). Toutefois, si les ingrédients sont là, la recette a connu quelques ratés ces dernières semaines (3 défaites consécutives). Les performances individuelles sont fluctuantes, à l'image d'un Steeve Ho You Fat irrégulier. Le rôle de l'axe US 1-5 Young-Jackson pose aussi question ; tous deux sont utilisés en sortie de banc depuis leur retour de blessure en mars dernier, alors qu'ils avaient été prépondérants dans le début de saison réussi de leur équipe. Le premier doit s'accommoder du statut de l'ex-meneur chalonnais, alors que ses performances - encore vendredi - pourraient l'autoriser à bouleverser la hiérarchie. Le second peine à imposer sa présence dans la raquette des deux côtés du terrain, souffrant de la comparaison avec Vebobe et Yabusele dans le registre défensif notamment.

Et pourtant, il suffirait d'un surcroît de cohésion collective à cette équipe choralienne, pour lui éviter de subir des temps faibles qui la mettent en danger dans les fins de match. En Playoffs, l'émergence d'un patron est souvent déterminante pour passer les écueils. A Roanne, il devrait s'appeler Bernard King. L'arrière-ailier US a les épaules assez larges pour l'assumer, reste à diffuser cette répartition des rôles auprès de tous ses coéquipiers...

Chorale de Roanne - Boulazac, match à suivre ce dimanche à partir de 20 heures, en direct et en intégralité sur la fréquence roannaise d'Activ (101.6 FM) et en streaming sur activradio.com.