Basket/Chorale : Perez revient sur l'éviction de Brouillaud

27 octobre 2015 à 5h30 par Fabien Zaghini

ACTIV RADIO
Daniel Perez s'exprime au micro d'Activ pour revenir sur l'éviction de Frédéric Brouillaud à la tête de la Chorale de Roanne.

Le président du club justifie cette décision par les résultats inquiétants de l'équipe (2 victoire pour 5 défaites en matchs officiels), mais aussi surtout en raison de la manière et  « des écarts significatifs », jusqu'à la goutte d'eau qui a fait déborder le base à Fos-sur-Mer : « C'était une cata, 19 points, contre une équipe correcte mais pas super dominante par rapport à nous ». Pour M. Perez, le problème serait plus profond : « Je ne suis pas technicien, mais c'était peut-être lié aux systèmes de jeu par rapport aux qualités et aux défauts des joueurs ».

Le président admet « ne pas avoir dormi de la nuit » avant d'annoncer la sentence à Frédéric Brouillaud, à qui il n'a « rien à reprocher hormis que ça ne fonctionnait pas avec son équipe ». Il confie son souhait de voir Raphaël Gaume poursuivre l'intérim jusqu'à la fin de la saison : « Il le fait parce que je lui ai demandé, pour rendre service au club, mais il va le faire à fond. Je suis sûr qu'il va réussir. Il en a les compétences. » Daniel Perez écarte ainsi l'idée de recruter un nouvel entraîneur dès cette saison, mais maintient l'objectif Playoffs : « On a des individualités très bonnes, c'est le haut du panier en ProB. Je ne vois pas pourquoi cette équipe n'arriverait pas à jouer collectivement ensemble. »

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/230221640" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]