Bombardement en Ukraine : la population appelée à limiter sa consommation d'électricité

11 octobre 2022 à 19h05 par Clara Giannitelli

ACTIV RADIO

De nouvelles frappes russes visant des installations énergétiques dans la région de Dnipro, dans le centre de l'Ukraine, ont fait de "sévères destructions", a annoncé le gouverneur régional, Valentin Reznitchenko

L'Ukraine a été frappée par plusieurs bombardements depuis le lundi 10 octobre. La Russie a informé, ce mardi 11 octobre, avoir mené de nouvelles frappes "massives" contre des cibles militaires. Sont particulièrement touchées les infrastructures énergétiques qui ont été la cible de nouvelles frappes dans une grande partie de l'Ukraine. Dans la région de Dnipro, dans le centre de l'Ukraine, ces frappes ont fait de " sévères destructions ", a annoncé ce mardi 11 octobre le gouverneur régional, Valentin Reznitchenko.

« Les Russes ont tiré des missiles sur les infrastructures énergétiques des districts de Pavlograd et de Kamian : il y a de sévères destructions », a-t-il indiqué, précisant que « de nombreux villages sont sans électricité ». 

Le gouvernement ukrainien appelle à limiter la consommation d'électricité. 

"Aujourd'hui, nous vous demanderons de limiter la consommation d'électricité. Aussi, pendant les heures de pointe, de 17 heures à 23 heures, veuillez ne pas allumer les appareils énergivores", a demandé le Premier ministre ukrainien, Denys Chmyhal, sur Telegram.

 

Une réunion du G7 en urgence 

 

Des attaques qui interviennent au moment où le G7 se réunit en urgence pour évoquer la dernière salve de bombardements russes. Les dirigeants du G7 ont promis "de demander des comptes au président Vladimir Poutine" après les frappes russes qui pleuvent sur l'Ukraine depuis deux jours. 

"Nous condamnons ces attaques de la façon la plus véhémente possible et rappelons que les attaques aveugles contre des populations civiles innocentes constituent un crime de guerre" ont expliqué les dirigeants du G7. 

La création indiquée d'une force militaire commune entre Moscou et Minsk constitue « l'exemple le plus récent de la complicité » du Bélarus avec la Russie dans la guerre contre l'Ukraine, ont déclaré ce mardi 11 octobre les pays du G7.

"Nous réitérons notre appel aux autorités du Bélarus à arrêter de permettre les forces armées russes d'utiliser" leur territoire pour soutenir l'effort de guerre contre l'Ukraine, ont ajouté les chefs d'Etat et de gouvernement du G7.

 

La France renforce son aide

 

La France va renforcer sa présence militaire en Roumanie dans le cadre de l'Otan en y déployant dans les prochaines semaines une compagnie "de véhicules blindés d'infanterie" et un escadron de chars Leclerc, annonce le ministre des Armées, Sébastien Lecornu. Cette décision du président Emmanuel Macron de "rehausser notre posture défensive sur le flanc est de l'Europe" a été prise "au regard de la situation sur le flanc oriental de l'Otan" et "de la violence des combats en Ukraine", a fait valoir Sébastien Lecornu lors d'une audition parlementaire.