Chambon Feugerolles : la thèse de la mort accidentelle privilegiée.

4 août 2010 à 17h05 par La rédaction

Les analyses sont en cours concernant la femme d’une trentaine d’années retrouvée morte dimanche à son domicile du Chambon Feugerolles. Les premiers examens ont révélé une trace de blessure au crâne et les prélèvements effectués dans son appartement montrent des traces de sang sur l’une des plinthes. Ces deux éléments tendent à confirmer la thèse de la chute accidentelle. Malgré tout, d’autres analyses sont en cours, notamment des analyses toxicologiques, les autorités ne voulant exclure aucune possibilité pour le moment.
T.M