Congrès des Maires de France : Jean-François Barnier tire la sonnette d'alarme

26 novembre 2014 à 7h24 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

Le 97ème congrès des Maires de France se tient jusqu’à demain à Paris. De nombreux élus ligériens font le déplacement aujourd’hui et demain. Un congrès qui s’annonce tendu car la situation des maires est particulièrement compliquée. Entre la baisse des dotations de l’Etat et la réforme des rythmes scolaires qui a un coût, les municipalités doivent revoir leurs priorités dans les budgets. C’est ce que souligne, amèrement, le maire du Chambon-Feugerolles, Jean-François Barnier. Il est aussi président de l’Association des Maires de France dans la Loire. Pour lui, c'est bien aux communes que l'on demande de faire le plus d'efforts.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/178692758" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Selon un rapport sénatorial, la situation risque de s'aggraver, certaines communes n'auront à l'avenir pas d'autres choix que se placer sous la tutelle de l'Etat. Pour Jean-François Barnier, il y aura inévitablement des conséquences sur le quotidien des habitants.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/178692821" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Et c’est le Premier Ministre, Manuel Valls, qui viendra cloturer le congrès des Maires de France demain soir.

Crédit photo : DR