Course-poursuite à Saint-Etienne : le coup de feu du policier était légitime selon le parquet

2 août 2018 à 13h45 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le parquet de Saint-Etienne a fait le point ce jeudi sur la course-poursuite de mardi dans les quartiers de Montchovet et la Métare. L'individu de 41 ans sera présenté devant un juge cet après-midi en vue d'une mise en examen. Le dossier est transmis à la police des polices, chargée de déterminer si le coup de feu du fonctionnaire était légitime.

Le conducteur : un voleur à la roulotte


L'intervention spectaculaire s'était soldée par un accident sans gravité rue de Dunkerque, mardi vers 14h. Le conducteur qui a refusé de se soumettre à un contrôle routier s'est enfuit sur 6km dans les rues escarpées du secteur. Il s'avère que l'individu, déjà condamné à 18 reprises, est un spécialiste de vol à la roulotte. Selon le procureur adjoint, André Merle, il a pour habitude de visiter les voitures stationnées dans le quartier. Ordinateur, sac à main, lunettes de soleil, et affaires personnelles ont été retrouvés dans son véhicule. Confondu par son ADN, six faits entre novembre et juillet lui sont reprochés. Sa garde à vue a été levée ce jeudi matin, il sera présenté à un juge cet après-midi et sans doute mis en examen notamment pour refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger d'autrui, violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique.

La police des polices saisie


L'IGPN, la police des polices, portera une appréciation sur l'usage de l'arme du fonctionnaire. Selon le parquet et les premières constatations, la légitime défense ne devrait pas être retenue mais l'agent l'a utilisée de façon légitime. La balle s'était logée dans l'habitacle du véhicule du fuyard. Depuis quelques mois, un nouveau texte de loi réglemente dans cinq situations l'usage des armes.

Le point presse du procureur adjoint, André Merle :