Coût de l'énergie : une trentaine de piscines du groupe Vert Marine contraintes de fermer

6 septembre 2022 à 8h14 par Clémence Dubois Texereau

ACTIV RADIO

Elles estiment qu'ouvrir n'est "plus viable économiquement".

Une trentaine de piscines du groupe Vert Marine contraintes de fermer leur portes en France. Conséquence de la hausse du prix de l'électricité et du gaz. Annonce faite par le groupe. Certains complexes comme Ingreo dans le Tarn-et-Garonne indiquent fermer "temporairement" sur leur page Facebook. 

Idem dans le Limousin, où l'Aquapolis indique être fermé "jusqu'à nouvel ordre". En tout 30 structures sont concernées : dans les Yvelines, la Manche, le Nord ou encore dans la région dans la Drôme où le complexe aquatique Diabolo de Bourg-de-Péage est fermé pour le moment. 

Le prix du mégawatt/heure multiplié par 10

En cause selon le groupe, une explosion du prix de l'énergie. Par exemple, le prix du megawatt/heure a été multiplié par 10 depuis janvier. Dans un communiqué Vert Marine indique que " si cette hausse était impactée sur le prix du billet d'entrée, il faudrait multiplier le prix par trois, et passer de 5 à 15 euros pour un résident de l'agglomération".