Mort de Fatima Bachiri : son mari acquitté par les Assises de la Loire

8 avril 2022 à 19h31 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO

Son corps avait été retrouvé dans les bois de Chambles en 2013. Le procès autour de la mort de Fatima Bachiri a débuté ce mardi aux Assises de la Loire. Au dernier jour du procès, son mari Farouk Bachiri  vient d'être acquitté.


Une disparition en 2010


Tout remonte au 2 juillet 2010. En ce dernier jour de l’année scolaire, la jeune maman prend la direction de Saint-Etienne pour déposer ses deux filles, de 10 et 12 ans à l’école. Mais elle ne reviendra jamais les chercher. Fatima Bachiri a disparu. Très vite, un appel à témoins et lancé. En vain, l’information judiciaire pour assassinat se referme.


Un corps retrouvé dans les bois de Chambles trois ans plus tard


Il faudra attendre le 12 mai 2013 pour relancer l’enquête : un corps en décomposition est retrouvé dans les bois de Chambles, déterré par des sangliers. Il s’agit bien de la jeune femme, disparue 3 ans plus tôt. L’enquête peu reprendre, et se concentre désormais sur le mari de Fatima. 3 jours plus tard, il est placé en garde à vue.


Plusieurs faits incriminaient à l'époque Farouk Bachiri, à commencer par les relations qu’il entretenait avec sa femme : mariés, puis divorcés, puis remariés, les rapports semblent compliqués entre les deux amants. La jeune maman sera même prise en charge, avec ses filles, par une association de lutte contre les violences conjugales, avant de retourner vivre dans le foyer familial.


L'achat d'une pioche au cœur de l'enquête


D’autres faits questionnent les enquêteurs, comme l’achat d’une pioche à tête lourde en métal, quelques jours avant la disparition de son épouse. Un outil manquant lors de la perquisition. Un détail capital quand on sait que la victime présentait une trace de fracture sur le crâne suite à un coup violent.


L’autre élément qui intéressait les enquêteurs, c’est son téléphone portable, qui borne près de la zone du bois de Chambles au moment de la disparition de sa femme.


Ce vendredi matin, André Merle l'avocat général avait requis vingt ans de réclusion criminelle. Farouk Bachiri  a finalement été acquitté.


Depuis le début de cette affaire, Farouk Bachiri a toujours clamé son innocence.