Des chercheurs stéphanois découvrent que les crocodiles sont capables de détecter la détresse des bébés humains

18 août 2023 à 12h10 par Nicolas Georgeault

Crocodile du Nil, image d'illustration
Crocodile du Nil, image d'illustration
Crédit : wikipedia

Selon une étude réalisée en collaboration par des chercheurs lyonnais et stéphanois, les crocodiles sont capables de percevoir la détresse dans les cris des bébés humains ou singes. Un travail publié sur le journal de la Royal Society.

Au départ, l'étude porte sur l'universalité des caractéristiques de détresse dans les cris des animaux. Les chercheurs procédent à une expérience. Elle consiste à diffuser des cris de bébés humains, bonobos et chimpanzés vers des bassins de crocodiles du Nil au Maroc. Les animaux ne réagissent pas exactement de la même manière en fonction de l’intensité des cris précisent les chercheurs dans leur résumé de l’étude. Par ailleurs les critères utilisés pour identifier le stress chez un nourrisson ne sont pas les mêmes chez les humains et les crocodiles.

Dans leur étude disponible ici (en anglais et payant), les chercheurs ont constaté que les reptiles sont davantage attirés par les cris emprunts de détresse : des humains mais aussi des singes. Une réceptivité qui peut s’expliquer par l’opportunisme des crocodiles. Animaux à sang-froid, les reptiliens recherchent des proies en situation de faiblesse.


Titres diffusés