Disparition de Mia : « Tout élément pouvant permettre de localiser l’enfant doit être communiqué »

Nicolas Heitz, procureur d'Epinal // Capture d'écran

Le Procureur d’Epinal a tenu une conférence de presse à la mi-journée ce mercredi. 

La petite fille n’a toujours pas été retrouvée. Les enquêteurs sont toujours à la recherche de Mia, 8 ans, portée disparue depuis ce mardi en fin de matinée sur la commune des Poulières dans les Vosges.

Le Procureur d’Epinal a tenu une conférence de presse. Il est notamment revenu sur le profil de la mère de l’enfant : une femme qui ne » répondait plus aux convocations des services de protection de l’enfance depuis janvier « . La mère n’avait par ailleurs pas le droit de voir sa fille seule. Elle ne pouvait la voir qu’une fois par mois en présence d’un tiers.

L’enfant était hébergée chez sa grand-mère maternelle depuis quelques temps. Mardi, trois hommes qui se sont fait passés pour des personnes travaillant pour la protection de l’enfance sont allés chez la grand-mère maternelle de l’enfant et auraient enlevé la petite fille.

Pourquoi l’alerte enlèvement a-t-elle été levée ? 

Le Procureur a indiqué que les alertes enlèvements n’avaient pas vocation à durer plus de trois heures. Le but était de sensibiliser au maximum la population et de diffuser l’information. Un objectif atteint selon lui.

L’enquête se poursuit et l’enfant est toujours activement recherchée. Tout élément permettant de localiser l’enfant doit être communiqué sans délai a précisé Nicolas Heitz. On le rappelle il y a un numéro dédié : le 0 800 36 32 68.

Les descriptions de la fillette et de sa mère sont à retrouver ici.

Nicolas Heitz, procureur d'Epinal // Capture d'écran