Dossier de la rédac : peut-on vraiment croire au "vivre ensemble" ?

15 novembre 2018 à 18h36 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le « vivre ensemble » veut-il encore dire quelque chose trois ans après les attentats de Paris et Saint-Denis ? C’est la question que l’on se pose ce  jeudi dans le dossier de la rédac. La menace terroriste est toujours là. Rien que l’année dernière, une vingtaine d’attentats ont été déjoués sur le territoire par les Forces de l’ordre selon le ministère de l’Intérieur. Et la violence est présente au quotidien, c’est un constat. La solution, c’est peut-être le dialogue. C’est le but de l’opération « comprendre pour mieux agir », une semaine d’échanges autour de l’engagement et de la radicalisation, organisé jusqu’à demain par la MJC Nouveau Théatre Beaulieu à Saint-Etienne. Parmi les intervenants, Delphine Horvilleur, l’une des trois femmes rabbin de France. Pour faire face à ce climat de tension, et améliorer le vivre ensemble, il faut selon elle écouter et échanger avec autrui



Parmi les temps fort de cette semaine, une visite de collégiens à la synagogue de Saint-Etienne. Le reportage sur place de Léa Dusson



Illustration de cette intolérance en chiffres. En France, les actes antisémites sont en hausse de 69% depuis le début de l’année.

A Saint-Romain-le-Puy, bientôt un lotissement du "vivre ensemble"


Le « vivre ensemble », illustration concrète avec ce projet lancé à Saint-Romain-le-Puy entre Saint-Etienne et Montbrison. Un lotissement pas comme les autres va sortir de terre. Il s’agit d’un concept d’habitat intergénérationnel destiné à créer du lien et de l’entraide entre les habitants.

60 logements du T2 au T4, de la villa à l'appartement, en locatif ou en acquisition dont la moitié sera réservée aux aînés… voilà pour ce projet immobilier fondé sur une architecture douce et harmonieuse. L’idée de ce « village concept » est que chacun, jeunes et moins jeunes,  puisse trouver sa place. Tout sera fait aussi pour créer du lien entre les habitants. Un café-rencontre sera situé au cœur du lotissement et un animateur sera engagé pour faire vivre le village en organisant des activités. La création d’une maison d’assistantes maternelles est également prévue. Un projet soutenu par Loire Habitat, Loire Forez Agglomération, le Département et l’Etat… Et qui pourrait très bien se transposer en banlieue. Ce  village intergénérationnel inédit dans la Loire sera livré en trois tranches, à partir du premier trimestre 2020.

Les détails avec Anthony Verpillon