Emmanuel Macron dans la tourmente avec l'affaire des Uber Files

11 juillet 2022 à 11h55 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO

Une fuite de documents internes de l'entreprise Uber évoquerait des "liens privilégiés" entre les dirigeants d'Uber et Emmanuel Macron alors Ministre de l'Economie. 


C'est une affaire révélée par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et dévoilé par France Info et Le Monde. Emmanuel Macron aurait été un allié pour permettre l'implantation d'Uber en France.


Pour comprendre l'affaire Uber Files, il faut remonter en 2011, la société de chauffeurs VTC cherche à s'implanter à Paris mais se heurte à l'opposition des taxis mais aussi à la loi. Des manifestations anti-Uber prennent place. Résultat, en 2014, l'Assemblée adopte la Loi Thévenoud qui avantage les taxis par rapport aux VTC.


En 2015, Uber aurait repéré "un allié" en Emmanuel Macron alors Ministre de l'Economie fraichement nommé. Le Ministre va participer à des réunions avec le patron d'Uber.


Des documents font également état d'un "deal" pour intégrer des dispositions favorables à Uber en échange de la suspension d'UberPop, un service qui permet à n'importe qui de devenir chauffeur sans licence. L'ancien Ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve affirme n'avoir jamais entendu parler d'un tel accord, mais UberPop de son côté a été suspendu en France.


Un "pillage" du pays


Face à ces révélations, la gauche n'a pas tardé à réagir. Mathilde Panot, Présidente du groupe LFI à l'Assemblée s'est fendue d'un tweet :