En 2015, "on tue encore des juifs parce qu'ils sont juifs"

27 janvier 2015 à 1h01 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Le Président de la République, François Hollande, va célébrer ce mardi à Auschwitz, en Pologne, le 70ème anniversaire de la libération des camps de la mort nazi. Une commémoration qui intervient trois semaines seulement après les attentats jihadistes dans lesquels quatre juifs ont été tués, parce qu'ils étaient juif.

Dans la Loire, pas de cérémonie officielle. Cette commémoration est universelle comme le souligne Georges Ziegler, adjoint au maire de Saint-Etienne et conseiller général.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/187976769" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Pour Georges Ziegler, les événements tragiques de ce début d'année nous rappellent donc qu'aujourd'hui en France, des "juifs se font encore tuer parce qu'ils sont juifs". L'élu ligérien rappelle aussi l'importance du devoir de mémoire.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/187976850" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

A Saint-Etienne, le Mémorial de la Résistance et de la Déportation consacre une grande partie de son exposition aux camps de concentration. Il se situe 9, rue du Théâtre. (Tél. 04.77.34.03.69)

Crédit photo : DR