Etat d'urgence : un "petit arsenal" saisi au domicile d'un Roannais

27 janvier 2016 à 6h31 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
L’état d’urgence en France sera-t-il prolongé de trois mois après le 26 février ?  Un projet de loi en ce sens sera présenté la semaine prochaine en Conseil des ministres. En attendant, les perquisitions administratives effectuées dans le cadre de cet état d’urgence se poursuivent. Dans la Loire, la semaine dernière, les forces de l’ordre ont mis la main sur un petit arsenal dans le Roannais.

52 perquisitions ordonnées depuis mi-novembre dans la Loire


C’est le Préfet de la Loire qui nous a confié cette information hier lors de la traditionnelle cérémonie des vœux à la presse. Fabien Sudry n’a pas voulu dire où précisément cette perquisition a eu lieu. Ce que l’on sait, c’est qu’un « petit arsenal » selon les mots du Préfet a été découvert chez un particulier. Des fusils de chasse, des armes de poing et plusieurs milliers de cartouches ont été saisis (source photo : Gendarmerie). Des armes et des munitions non déclarées. Une enquête a été ouverte. L'individu qui était en possession de cet arsenal, un jeune homme d'une trentaine d'années, a été laissé libre.

Depuis la déclaration de l’état d’urgence, les autorités ont prononcé dans notre département pas moins de 52 perquisitions administratives. Elles ont visé directement des individus dont il y avait une raison de penser qu’ils pouvaient constituer une menace. Elles ont visé aussi des lieux associatifs ou des lieux de culte. Des perquisitions qui se poursuivent indique le Préfet de la Loire mais à un rythme moins élevé qu’aux mois de novembre et décembre.