FAMAS'tival : la justice confirme l'interdiction du Préfet de la Loire

22 octobre 2016 à 17h11 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Des policiers et des gendarmes à tous les coins de rues, des rideaux de commerces baissés, un hélicoptère qui survole la ville... Saint-Etienne est sous très haute surveillance ce samedi après-midi. A 15h, devait avoir lieu une parade costumée, appelée FAMAS'tival, dans le cadre d'un week-end de mobilisation organisé par le collectif "Désarmons la police". Un collectif de militants d'extrême-gauche. Entre 300 et plus d'un millier de participants étaient attendus.

https://twitter.com/ActivRadio/status/789803709169565696

Mais, le Préfet de la Loire, face au risque trop important de troubles à l'ordre public, a décidé vendredi de prendre un arrêté interdisant tout défilé dans les rues de Saint-Etienne. Les organisateurs de la manifestation avaient déposé un recours devant le tribunal administratif de Lyon. Celui-ci a donné raison à la Préfecture ce samedi.
Quant au maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, il préfère ne pas dramatiser la situation et approuve le dispositif de sécurité qu'il trouve "rassurant".

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/289456102" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Le FN a donné son avis


En marge de ces événements, la cheffe de file du FN dans la Loire, Sophie Robert, a improvisé un point presse ce samedi en début d'après-midi place Dorian. Elle a dénoncé la décision de la ville de Saint-Etienne d'avoir déplacé le forum des associations à la Bourse du travail. Celui-ci devait se tenir dans le chapiteau qui avait servi la semaine dernière pour la Fête du livre, mais le lieu a changé par mesure de précaution. L'élue frontiste a également apporté son soutien aux forces de l'ordre, qui n'ont pas besoin, dit-elle, de ce genre de manifestation actuellement.