Pénurie de carburant : le point sur la situation dans la Loire

25 mai 2016 à 17h35 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Situation toujours tendue dans les stations-service de la Loire… Le Préfet continue d’appeler les automobilistes à la sagesse. La ruée vers les pompes a été grandissante depuis lundi suite aux différents mouvements de grève dans les raffineries, dont celles de Feyzin au sud de Lyon. Les stocks sont suffisants dans les dépôts et l’approvisionnement se fait normalement par les ports, disent les autorités.

Le déblocage du dépôt de Cournon en Auvergne a aussi permis la reprise des livraisons par camions, notamment. Les 16 dépôts de la région Auvergne-Rgône-Alpes ne sont pas bloqués et permettent le réapprovisionnement dans les stations-services. C’est ce qu’indique la Préfecture de la Loire.

Malgré tout, sur 125 points de distribution dans le département, une cinquantaine connaissent des ruptures de stocks ou des difficultés.

https://twitter.com/Prefecture42/status/735417781261348864

Stations essence re-approvisionnées dans la Loire
(liste non-exhaustive établie en fonction des appels reçus au standard d'ACTIV - mis à jour le 25 mai à 15h35)



  • Leclerc de St-Chamond (limité à 20 litres)

  • Géant Casino St Etienne Monthieu

  • Géant Casino de La Ricamarie

  • Station Leclerc autoroute à Firminy

  • Géant Casino de Firminy (sauf le sans plomb 98)

  • Intermarché de Rive-de-Gier

  • Netto à Balbigny

  • Auchan à Villars

  • Géant Casino St Etienne Monthieu

  • Carrefour Market de Lorette

  • Agip, Rue des Aciéries à St-Etienne

  • Petit Casino à St-Just-St-Rambert (ne délivre que pour 30 € de carburant par voiture)



"Pas de risque de pénurie d'essence" selon Vidalies


En cas de blocage sur la durée, faire le plein pourrait devenir de plus en plus compliqué dès le début de cette semaine. Même si le gouvernement se veut rassurant. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies a assuré ce dimanche qu'il "n'y a pas de risque de pénurie d'essence", précisant tout de même qu'il "y a aussi les stocks stratégiques (...) qui permettent à la France d'avoir plusieurs semaines de consommation devant elle ».