Fusion des universités de Saint-Etienne et Lyon : Gaël Perdriau refuse le projet "en l'état"

6 décembre 2019 à 19h05 par Léa Dusson

ACTIV RADIO

Le président de Saint-Etienne Métropole et maire de Saint-Etienne Gaël Perdriau refuse "en l'état" le projet IDEX de fusion des universités de Lyon et Saint-Etienne. Ce dernier a envoyé un courrier aux deux dirigeants des campus lyonnais et stéphanois, respectivement Khaled Bouabdallah et Michèle Cottier.


Très prochainement, le 16 décembre, aura lieu le vote du conseil d’administration de l’université de Saint Etienne. Gaël Perdriau soulève encore quelques interrogations, notamment à propos du nom : "Par ailleurs, le nom de la future entité doit clairement faire apparaître les deux villes qui s’inscrivent dans le projet. A l'heure où nous souhaitons construire, avec M. David Kimelfeld, autant de ponts que nécessaires entre nos deux métropoles, au sein du vaste Pôle Métropolitain, l'absence de toute référence à la ville de "Saint-Etienne" me semble être un très mauvais signal délivré à l'ensemble des partenaires extérieurs de notre aire métropolitaine" peut-on lire sur le communiqué.



Manque de concertations ?


Gaël Perdriau souligne aussi un manque de concertations : "Je souhaite réagir à la méthodologie employée qui n'a pas offert, d'après mes informations, toutes les chances aux collectivités locales de débattre du projet de texte".  


Avant de terminer : "En l'état actuel du document, il me semble indispensable, en conclusion, de surseoir à son adoption car trop de questions sont encore à résoudre. La sagesse réclame que l'on prenne encore un peu de temps afin de construire, ensemble, les réponses concrètes qui permettront de dissiper ces inquiétudes, et à défaut desquelles il est à craindre que la Ville de Saint-Etienne et Saint-Etienne Métropole soient dans l'incapacité de l’adopter (...)"