"J'engage la responsabilité de mon gouvernement" : le 49.3 annoncé par Elisabeth Borne

20 octobre 2022 à 18h50 par Clara Giannitelli

ACTIV RADIO

Elisabeth Borne a annoncé le recours au 49.3 ce mercredi pour l’adoption du projet de loi pour le budget 2023. Les motions de censure déposées contre le gouvernement par la Nupes et le RN seront débattues lundi après-midi par l'Assemblée nationale.

« Nous devons donner un budget à la France » 

Elisabeth Borne, Première ministre, a annoncé ce mercredi après-midi le recours au 49.3 pour le budget 2023. Elle a expliqué depuis l'hémicycle qu'une "centaine d'amendements", dont certains de l'opposition, sont retenus dans le texte soumis au 49.3.

"Le texte, que je présente aujourd'hui n'est pas le décalque du projet qui vous avez été initialement soumis. Il a été nourri, complété, amendé, corrigé même, suite aux débats de ces derniers jours, en commission et dans l'hémicycle", a expliqué la Première ministre.

C'est la première fois que l'article de la constitution est utilisé dans le second quinquennat d'Emmanuel Macron.

 

Motion de censure déposé

 

Mathilde Panot, la patronne des députés La France Insoumise, a décidé avec la NUPES de déposer une motion de censure.

La motion, signée par les socialistes, communistes, écologistes et insoumis, dénonce « la fragilité politique du gouvernement » et son « mépris pour la représentation nationale ». « Le macronisme est devenu un autoritarisme », a dénoncé Mathilde Panot

Le Rassemblement National a également décidé de déposer une motion de censure. 

« Marine Le Pen et le groupe souhaitent peser les mots, bine les choisir, la motion de censure sera déposé d'ici demain », confirme Jean-Philippe Tanguy, député RN de la Somme.  

Les motions de censure déposées contre le gouvernement par la Nupes et le RN seront débattues lundi après-midi par l'Assemblée nationale, après l’application du 49.3 pour faire passer le premier volet du projet de budget de l'Etat sans vote.