La remise sur le litre de carburant mise en place ce vendredi

1er avril 2022 à 10h38 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

A partir d’aujourd’hui, le coût de l’essence baisse de 18 centimes par litres dans la Loire. La mesure du gouvernement vise à lutter contre la forte hausse des prix.



Pourquoi cette remise ?


Selon le site Carbu.com le litre de Diesel est en moyenne de 2,09€ en France et le Sans Plomb 95 (E5) est en moyenne à 2€. Le prix du gazole a augmenté de plus de 40 centimes depuis la mi-février. Les prix ont explosé depuis le début de la guerre en Ukraine, même si le coût du carburant était déjà croissant avant l’invasion russe.


Le gouvernement français a annoncé une remise de 15 centimes minimum. Dans la Loire, la remise sera de 18 centimes (les trois centimes de différence correspondent à la TVA de 20% appliquée en métropole). Le coût total de la mesure est de 3 milliards d’euros et devrait permettre aux automobilistes de faire baisser le coût de leur plein de 6 à 13€ environ.



Quels sont les carburants concernés ?


Le gazole, le gazole non routier (GNR), les essences SP95, SP98-E5, SP-95-E10, le gaz pétrole liquéfié carburant (GPL-c), le gaz naturel véhicule (GNV) sous forme comprimée (GNC) ou liquéfiée (GNL), le super-éthanol (E85) et l'éthanol diesel (ED95) bénéficient de la mesure.



Une mesure attendue ?


A la station-essence Dyneff à Saint-Etienne, certains clients se montrent content de cette mesure : "j'espère une grosse remise sur mon budget" témoigne une Stéphanoise qui dépense environ 100 euros par mois en carburant même si elle glisse espérer un autre "geste du gouvernement" car 18 centimes de remise par litres "ce n'est pas assez". Même son de cloche du côté de cet automobiliste qui dépense "30 euros par jour" en carburant et pour qui il faudrait des remises de "40, 50 centimes" pour que ce soit vraiment significatif.


Notre reportage à la station-essence Dyneff à Saint-Etienne :




Certaines stations ne vont pas appliquer la remise immédiatement


Il sera nécessaire d’attendre quelques jours dans certaines stations-essences avant que la remise ne s’applique. La mesure du gouvernement est valable pour les fournisseurs et non les vendeurs. Pour ces derniers, il est d’abord nécessaire de vider les cuves d’essence, achetée au prix fort, avant de commander puis de revendre le carburant remisé.


Julien Martinez, le responsable de la station Dyneff à Saint-Etienne explique pourquoi il va décaler de quelques jours la remise du gouvernement :




Le gouvernement prévoit une avance de 6 000 € "pour permettre aux stations-services écoulant entre 50 et 100 m3 de carburants par mois de mettre en œuvre à la pompe dès le 1er avril" l’aide de 18 centimes.