La SNCF se tourne vers la justice

3 janvier 2012 à 10h56 par La rédaction

Alors que les cheminots stéphanois ont entamé leur 3ème mois de grève, la directrice régionale de la SNCF envisage une action en justice. C'est ce que révèle ce mardi le journal les Echos. Josiane Beaud déplore, en effet, une faille dans la loi sur le service minimum dans les transports, obligeant les agents grévistes à se déclarer 48 heures à l'avance. Sauf que dans le cas du mouvement de Saint-Étienne, beaucoup se déclarent grévistes mais viennent quand même travailler le jour J... Alors qu'entre temps, la gestion de la circulation des TER a déjà entraîné des suppressions de trains ! La directrice régionale de la SNCF attend que « les parlementaires se penchent sur la question pour mieux encadrer la loi par des décrets d'application ».
Ce lundi, une nouvelle réunion entre syndicats et direction est prévue à Saint-Étienne. Pour rappel: les syndicats SUD, CGT et FO s'opposent au regroupement des activités dans la Loire en une seule et même entité. Chaque jour, 20 000 voyageurs sont impactés par ce mouvement social.