Laïcité dans la santé : "peu de difficultés liées aux religions" affirme le chef des urgences du CHU de Saint-Etienne

3 mars 2016 à 10h34 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
La LICRA, la Ligue contre le Racisme et l’Antisémitisme, organise une conférence ce jeudi soir à la Faculté de médecine  sur  le thème de  «  la santé à l’épreuve de la laïcité ». Le but est de trouver des solutions afin d’aider les médecins à faire avec les croyances et les cultures diverses, mais aussi pour que le système de santé soit adapté aux diversités culturelles et religieuses.

La LICRA à Saint-Etienne a ainsi mené une enquête auprès de 1.800 médecins.  Résultat : dans 63% des cas, les consultations peuvent  être gênées quand le patient est une femme. Une réalité pour les généralistes qui exercent dans les quartiers dits difficiles. Mais quand il s’agit d’urgence, la rapidité et la gravité semblent primer sur les obédiences. C’est en tout cas ce qu’affirme Alain Viallon, chef du service d’urgence du CHU stéphanois

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/249967621" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

propos recueillis par Timothée Maymon

Bientôt une cellule de réflexion dans la Loire ?


La LICRA souhaite créer dans la Loire une cellule de réflexion composée de médecins et de juristes pour répondre aux difficultés rencontrées par les praticiens ou par les patients.
La conférence ce jeudi soir a lieu à 19h30 à la factulté de médecine.