Le BTP, première victime du travail au noir

7 juin 2013 à 11h43 par La rédaction

Le chiffre du jour : 5,7 millions...

C'est le montant en euros du préjudice causé par le travail illégal en 2012 dans la Loire.

Le travail "au noir" représente aujourd'hui un fléau contre lequel tente de lutter les autorités, surtout dans le BTP. Le secteur représente à lui seul 1/3 des procédures constatées.

Ce jeudi 6 avril, la préfecture de la Loire, les parquets de Roanne et de Saint-Étienne mais aussi les représentants du bâtiment ont signé une convention pour lutter contre les méfaits de ce trouble à l'ordre public, notamment la concurrence déloyale qu'il engendre.

Cette convention permettra aux entreprises de signaler aux autorités les sociétés utilisant de la main d'œuvre étrangère. Des actions de sensibilisations seront également menées auprès des employeurs.

En 2012 dans la Loire, 1 600 travailleurs ont été contrôlés dans 700 entreprises. 98 procès verbaux pour travail illégal ont été dressés tout secteur confondu.