Le Département de la Loire s'inquiète des travaux du pont de Givors

21 décembre 2018 à 13h00 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

Le président du Département de la Loire, Georges Ziegler, a convoqué la presse ce jeudi pour évoquer le recours auprès du Conseil d'Etat concernant le dossier A45. Il en a profité pour évoquer les travaux du pont de Givors en 2019 : un test selon lui.

Des travaux entre mai et septembre


Le pont de Givors va subir d'importants travaux pendant quatre mois au niveau de la chaussée, de l'étanchéité ou des barrières de sécurité. Les automobilistes circuleront sur une voie au lieu de deux et des fermetures nocturnes sont prévues. Georges Ziegler s'inquiète du risque d'engorgement : "les vacanciers de l'Ouest qui prennent la direction de la Côte d'Azur ou du Sud-Est vont suivre leur GPS qui devrait les faire dévier sur la D1082 à savoir le Col de la République. Cette départementale n'est pas adaptée pour supporter autant de véhicules". 12 000 empruntent déjà la route de Planfoy chaque jour. Au-delà de ces travaux "utiles et nécessaires", la collectivité y voit un test grandeur nature quant aux alternatives de l'A45, un projet abandonné par l'Etat : "nous verrons l'été prochain les répercussions de cette période de travaux sur le trafic... Ce qui pourra nous donner une idée des énormes travaux voulus par les anti-A45 "  

La crainte de l'annulation de la DUP


Le Département de la Loire craint, par ailleurs, l'annulation de la D.U.P (déclaration d'utilité publique) valable jusqu'en 2020 : "la ministre des transports peut l'annuler à tout moment, ce serait très dangereux pour l'A45". Pour les élus, la construction de l'infrastructure reste la meilleure des formules et les réflexions sur les éventuelles alternatives ne sont pas à l'ordre du jour. Si le recours du Conseil d'Etat est accepté, le gouvernement devra signer : "tout est décidé, les marchés ont été attribués, il suffit du dernier feu vert." La réponse n'est pas attendue avant plusieurs mois.