Le sport amateur à l’arrêt et en souffrance avec la crise économique

SPORT AMATEUR

Le député de la Loire Régis Juanico demande un plan de soutien de 100 millions d’euros.

L’idée d’un chèque sport de 100 euros

L’inquiétude est grande pour les clubs puisque les compétitions, les entraînements et les événements conviviaux comme les lotos ou stages de fin de saison sont à l’arrêt total. Ce secteur représente plus de 3 millions de bénévoles en France.

Selon une étude d’une start-up stéphanoise, la Centrale du Sport, réalisée auprès de 3 000 clubs, en moyenne, chaque club a annulé en moyenne 10 événements entre mars et juin pour une perte sèche de 7 000 euros.

Le député de la Loire Régis Juanico très engagé sur la question à l’Assemblée Nationale demande un fond de solidarité national de 100 millions d’euros mais aussi la création d’un chèque sport de 100 euros pour encourager l’inscription en septembre.

« Aujourd’hui, on ne peut pas se satisfaire des fédérations comme le football, le tennis ou le rugby par exemple qui vont pouvoir aider leurs clubs. Il faut un vaste plan pour tous les sports pour amortir les conséquences de la crise. Les clubs amateur souffrent en matière financière. On craint une hécatombe des associations avec une baisse de licenciés.  »  

Interview intégrale : 

Journaliste