Le téléphone portable, un nid à virus selon une étude du CHU de Saint-Etienne !

24 juin 2016 à 8h30 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
A partir de maintenant, vous ne regarderez plus votre téléphone portable de la même manière. Une étude menée par le laboratoire des agents infectieux et de l'hygiène du CHU de Saint-Etienne montre que les soignants contribuent à la prolifération des virus en milieu hospitalier.

Comment ? En manipulant leur téléphone portable (professionnel ou personnel). Des travaux de recherches menés à l'hiver 2012-2013 et dont les résultats viennent d'être publiés, révèlent que 38,5% des appareils mobiles des personnels de santé sont contaminés par des virus, comme par exemple les germes de la gastro-entérite. Les précisions du docteur Sylvie Pillet, virologue au CHU de Saint-Etienne

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/270605121" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

"Les médecins doivent systématiquement se laver les mains après avoir manipuler leur téléphone"


En milieu hospitalier, l'usage du téléphone portable par les médecins est devenu presque une nécessité comme l'explique Sylvie Pillet

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/270605715" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Et vous, qu'en pensez-vous ?


Alors, bien sûr, cette étude peut être généralisée. Si les téléphones portables des médecins et des infirmiers à l'hôpital sont porteurs de virus, il n'y a pas de raison que les nôtres ne le soient pas. Qu'est-ce que cela vous inspire ? Prenez-vous le temps de nettoyer vos appareils mobiles ? Questions que Benjamin Monier est allé vous poser. Le premier à nous répondre est un réparateur de téléphones à Saint-Etienne

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/270603963" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Les chercheurs stéphanois à l'origine de ces travaux l'affirment : cette étude n'a pas été réalisée pour affoler la population, mais bien pour sensibiliser les personnels de santé aux règles d'hygiène très importantes en milieu hospitalier.