Les agriculteurs ligériens constatent les dégâts après l'orage de samedi après-midi

17 juin 2019 à 14h32 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Les représentants des agriculteurs de la Loire sont sur le terrain depuis dimanche pour constater les dégâts. Les pertes avoisinent les 50 à 100% pour certaines parcelles.

La priorité : récolter ce qui est encore possible


"C'est la désolation" estime Rémi Jousserand, le Président des Jeunes Agriculteurs de la Loire, "l'orage a été d'une intensité exceptionnelle et les grêles ont ravagé les prairies". Les communes les plus touchées sont Roche-la-Molière, Saint-Genest Lerpt, Unieux, Firminy, Saint-Maurice-en-Gourgois... Le maïs récolté à l'automne prochain, et les céréales moissonnés cet été sont les cultures les plus "découpées, hachées, pillées"... C'est une perte directe de fourrage, de paille, de grain pour les animaux. "On va essayé de récolter ce qui est encore possible... Certains éleveurs ont tout perdu... c'est dramatique, il va falloir trouver des solutions dans un contexte déjà difficile".

Le préfet de la Loire sur le terrain


La Loire sort effectivement de deux voire trois années de sécheresse consécutives. Difficile pour l'instant de donner des chiffres quant au nombre d'exploitations concernées. Un premier bilan est attendu en fin de semaine. Le préfet Evence Richard a prévu un déplacement à 15h ce lundi à Saint-Maurice-en-Gourguois. D'ici là, le ministère de l'agriculture doit prononcer l'état de catastrophe naturelle d'ici mardi soir. La FNSEA a d'ores et déjà demandé des avances de trésorerie.

Interview complète