Les deux co-présidents de 269 Life Libération animale en garde-à-vue à Roanne

6 février 2018 à 10h47 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
C'est une information de notre rédaction... Les deux co-présidents de 269 Life Libération animale sont en garde-à-vue à Roanne mardi matin, au lendemain d’une action de blocage de l’abattoir de la Sicarev.

Tiphaine Lagarde et Ceylan Cirik se trouvaient à l’extérieur de l’abattoir lorsqu’ils ont été interpellés par la police. Sous le coup de peines d’emprisonnement avec sursis à la suite d’opérations similaires dans différentes régions de l’Hexagone, les deux dirigeants avaient pris soin de ne pas figurer parmi la cinquantaine de militants enchainés dans le « couloir de la mort » de l’abattoir, ni la vingtaine qui s’étaient hissés sur le toit de l’établissement lundi.

Rappels à la loi pour certains, convocation devant le tribunal pour d'autres


Parmi tous les militants vêtus de noir, dont certains de nationalité suisse ou belge, évacués du site de l’abattoir par la police ce lundi après-midi, huit ont été placés quelques heures en garde-à-vue jusque tard dans la soirée.

Six d’entre eux ont reçu des rappels à la loi et deux sont repartis avec une convocation pour être jugés devant le tribunal correctionnel de Roanne le 14 mai prochain.

Philippe Dumas, président de la Sicarev, annonce ce mardi que l’établissement roannais, qui « n’a pas pu abattre de bovins hier, a déposé plainte contre l’association, notamment pour entrave à la liberté du travail ».

Il s’agit de la 2ème action de « désobéissance civile » menée contre cet abattoir du nord de la Loire (après celle du 26 février 2016) par l’association anti-spéciste 269 Life Libération Animale, qui en revendique une dizaine en deux ans dans toute la France, contre les principaux acteurs de la filière, tels que les industriels Charal ou Bigard.