Les syndicats appellent à la mobilisation ce dimanche 1er mai

29 avril 2022 à 13h54 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

Ce dimanche 1er mai c’est la fête du travail. L'intersyndicale appellent à manifester à partir de 10h à Saint-Etienne à la Bourse du travail et à partir de 10h30 à la sous-préfecture de Roanne.



L'intersyndicale défend un projet de société 


Ce sont cinq syndicats (CGT, FO, FSU, UNSA et Union Syndicale Solidaires) qui appellent à la mobilisation ce dimanche. Ils rappellent que « c’est une journée internationale de mobilisation des travailleurs » et appellent à l’unité entre les peuples. Selon Sylvain Excoffon, le secrétaire général adjoint de l’union départementale de Force Ouvrière dans la Loire quatre travailleurs sur cinq seront représentés dans la Loire. La plupart des syndicats appellent à une mobilisation au niveau national. En 2021, environ 2000 personnes avaient manifesté à Saint-Etienne.


Ils revendiquent des mesures sociales et souhaitent « aller vers une politique de rupture » explique Mireille Carrot, la secrétaire de la CGT dans la Loire. Parmi les différentes mesures, ils demandent la retraite à 60 ans à taux plein basé sur les cotisations sociales. Ils appellent aussi à la paix « partout dans le monde » et à recourir « aux solutions diplomatiques » plutôt qu’à la méthode armée.


Les syndicalistes ont également tenu à souligner l’importance des questions climatiques, qui « doivent être au centre » du débat souligne Myriam Garcia la secrétaire départementale dans la Loire de l’Union syndicale solidaire.


Sylvain Excoffon rappelle pourquoi il se mobilise :




La journée de solidarité internationale des travailleurs 


Cette journée est avant tout « symbolique » souligne Aurélien Touron secrétaire délégué de la CGT dans la Loire, mais elle n’est « pas une fin en soi » rappelle Mireille Carrot. Le plus important est de continuer à se mobiliser pour faire porter leurs voix.


Si la mobilisation était prévue avant que les résultats de l’élection présidentielle ne tombent, les différents syndicats dénoncent un « Président pas du tout à l’écoute » et espère que « l’élu actuel soit plus à l’écoute que celui qui a présidé pendant cinq ans » glisse avec une pointe d’ironie Sylvain Excoffon.