Les urgences du CHU de Saint-Étienne surchargées de patients !

24 février 2012 à 16h09 par La rédaction

En quelques jours, c'est une hausse de 20 % des urgences quotidiennes qui a été enregistrée, suite à un très fort afflux de patients polypathologiques. »

« En outre, les patients ayant besoin d'une hospitalisation sont deux fois plus nombreux que d'habitude », précise le CHU de Saint-Étienne. Le 22 février dernier, par exemple, 70 patients étaient présents dans le service des urgences dont 40 en attente d'hospitalisation, faute de lits disponibles ou de solutions à l'extérieur. Le centre hospitalier stéphanois indique que des solutions ont toutefois pu être trouvées « au cours de la journée pour la majorité d'entre eux et seuls 14 de ces patients restaient hospitalisés au sein des urgences en soirée. »
Quelles conséquences pour les jours à venir ?
« Afin de faire face à cet épisode de tensions importantes, des mesures ont été mises en œuvre », annonce le CHU de Saint-Étienne. Une cellule de crise a été réunie et « des lits complémentaires ont été ouverts dans plusieurs services ». Par ailleurs, l'organisation de certaines unités d'hospitalisation a été modifiée afin d'accueillir le surplus de patients.
Les raisons de ce pic d'affluence

Le CHU stéphanois a identifié plusieurs causes, précisant que ce pic d'affluence n'est pas lié à l'épidémie de grippe actuelle. « Deux tiers des patients attendant un hébergement adapté à leur pathologie sont des gens âgés de plus de 75 ans ou des personnes sujettes à des troubles psychiatriques », indique l'hôpital qui constate également que « pour les patients âgés de moins de 60 ans, éprouvant des difficultés sociales ou médico-sociales, la Loire manque de solutions. » Chaque année, 80 000 Ligériens font un passage aux urgences du CHU de Saint-Étienne, dont 45 000 chez les adultes. 25 % de ces patients ont plus de 75 ans.




Cyril Michaud