Levothyrox : le laboratoire Merck mis en examen pour "tromperie aggravée"

19 octobre 2022 à 8h50 par Clémence Dubois Texereau

Merck
Merck
Crédit: Photo Wikipédia

L'annonce a été faite via un communiqué ce mercredi matin.

Le laboratoire Merck mis en examen pour "tromperie aggravée" dans l'affaire du Levothyrox. Annonce faite ce mercredi matin via un communiqué qui indique que le "président de Merck France a été entendu" ce mardi à Marseille. 

La mise en examen est liée "aux modalité d'information mises en place au moment de la transition de l'ancienne à la nouvelle formule en 2017". On le rappelle le laboratoire Merck a notamment commercialisé le Levothyrox prescrit pour lutter contre l'hyperthyroïdie. Des effets secondaires comme des vertiges, maux de tête ou encore des insomnies ont été enregistrées chez près de 30 000 patients. 

3 000 patients indémnisés 

En 2020, le groupe avait été condamné et devait indemniser plus de 3 300 patients ayant souffert d'effets secondaires suite au changement de formule. Le groupe s'était pourvu en cassation, un pourvoi rejeté en mars dernier.