L'invité de la rédac : Elodie Clouvel, vice-championne olympique de pentathlon moderne

9 novembre 2018 à 9h30 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Elodie Clouvel va préparer les Jeux Olympiques 2020, chez elle, à Saint-Etienne grâce à un partenariat avec la Ville. La Stéphanoise est notre invitée cette semaine.

"J'espère qu'ensemble, nous irons chercher l'Or à Tokyo"


La championne n'est plus en contrat avec le Club de Perpignan et revient donc sur sa terre natale : "C'est un retour aux sources et Saint-Etienne a toutes les structures nécessaires". Comme le club de natation, le SEN, dans lequel elle a débuté ou le club d'équitation. Son village, Rochetaillée, est l'idéal pour courir. Elodie va continuer de s'entraîner au quotidien à l'INSEP à Paris mais reviendra régulièrement dans la Loire pour des stages de perfectionnement. En contre-partie, elle s'engage à promouvoir sa discipline auprès des plus jeunes. Son père, Pascal, a créé le Saint-Etienne Pentathlon 42 dont elle est la première licenciée. Son objectif : les qualifications pour les JO de Tokyo. L'année 2019 est très importante : Coupe du Monde en février, championnats d'Europe en août (8 places à prendre), championnat du Monde en septembre (3 places).

Le soutien important des sponsors


"Pour décrocher une médaille, il ne faut négliger aucun détail" explique Elodie Clouvel qui s'entoure de plusieurs sponsors pour mener à bien son projet. Concrètement, il s'agit de soutiens financiers comme la convention qu'elle vient de signée avec la Ville de Saint-Etienne, le Département de la Loire, l'Armée de Champion, Nike etc. Cette aide lui permet de financer des stages ou de payer des coachs personnels : "Par exemple, fin décembre je pars au Kenya. Cet argent m'aide à emmener mes coachs et à constituer une team JO 2020. Une aventure qui se terminera peut-être par une médaille."

Interview complète :