Loire : des pharmaciens font la grève des tests Covid

7 avril 2022 à 9h37 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

Les tests antigéniques sont remboursés aux pharmaciens à hauteur de 16,50 euros depuis vendredi contre 20 euros auparavant. Les deux tiers des pharmacies de la Loire seraient en grève.



Des pharmaciens dans le flou


« C’est principalement à cause de la double baisse de rémunérations » témoigne Noémie Anglard, la gérante de la pharmacie Anglard à Saint-Etienne. Avec la baisse du remboursement « ce n’est plus une opération intéressante pour nous » explique Olivier Rozaire, le président de l’URPS Pharmaciens Auvergne-Rhône-Alpes alors que « beaucoup de pharmaciens se sont investis à la demande des autorités » abonde Noémie Anglard.


La pharmacie Anglard à Saint-Etienne ne fait plus aucun test depuis mercredi matin, Noémie Anglard en explique les raisons :




D’autres établissements continuent d’assurer le minimum pour les patients qui doivent être hospitalisés ou passer des examens de santé. La grève devrait durer une semaine, jusqu’au week-end de Pâques : « c’est surtout pour donner un signal que l’on attend une vraie stratégie sur ces tests » éclaire Olivier Rozaire.


Le président de l’URPS Pharmaciens Auvergne-Rhône-Alpes explique le coût des tests pour la profession :




Le remboursement des tests a été divisé par deux


Le gouvernement a décidé de baisser de 23% le montant de remboursements des tests. Une décision du gouvernement justifiée par le volume de tests remboursés depuis le début de l’année, 45 millions au total pour 1,6 milliards d’euros. L’argent versé par l’Etat pour chaque test a baissé de moitié depuis deux ans, puisqu’en novembre 2020 un test antigénique coûtait 31,50€ à la Sécurité Sociale.


Les autres professions autorisées à réaliser des tests (médecins, infirmiers, kinés, sages-femmes, dentistes) voit leur rémunération diminuer de quatre euros (entre 20% à 30%).