Manif des gilets jaunes à Saint-Etienne : toujours pas de déclaration déposée en Préfecture

14 novembre 2018 à 7h07 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
MàJ - 8h12

A trois jours de la mobilisation des gilets jaunes, le gouvernement tente d’apaiser les colères… Le Premier ministre Edouard Philippe a fait des annonces ce matin chez nos confrères de RTL. La grogne, on le rappelle, est partie de l’augmentation des taxes sur les carburants. Le chef  du gouvernement a donc confirmé un doublement de la prime à la conversion pour permettre aux Français les plus modestes de changer de voiture. Il annonce aussi un élargissement du chèque énergie, cela concerne 3,6 millions de Français qui ont des difficultés pour payer leurs factures. L’objectif affiché du gouvernement est de supprimer les chaudières au fioul d’ici 10 ans. Edouard Philippe dit entendre la colère des Français, mais confirme les hausses des prix des carburants. Pas de retour en arrière.

Pas sûr que ces annonces suffisent à calmer la grogne des gilets jaunes. Selon nos informations, les gilets jaunes n'ont toujours pas déposé de déclaration de manifestation en Préfecture pour les opérations prévues samedi dans l'agglomération stéphanoise.

C'est pourtant une obligation pour toute manifestation sur la voie publique. Une déclaration qui doit comporter  l'identité du ou des organisateur(s), le nombre de manifestants attendus, le lieu du rassemblement, l'itinéraire prévu en cas de parcours... Si ce n'est pas fait, les organisateurs encourent 6 mois d'emprisonnement et de 7.500 €uros d'amende. Même peine si la manifestation se tient alors qu'elle avait été interdite.

Des déclarations déposées dans le Montbrisonnais et le Roannais


Selon les services de l'Etat dans le département, des déclarations ont bien été déposées dans les secteurs de Montbrison et de Roanne, mais elle concernent des zones gendarmerie. Dans ce cas-là, ce n'est pas en Préfecture que les demandes doivent être faites mais dans les mairies des communes concernées par les manifestations. Dans le Roannais, certains organisateurs se sont d'ailleurs trompé. Ils ont remis leur déclaration au Sous-Préfet au lieu de les déposer auprès de leur maire.