Mathilde, Lucas... Ces ados qui disparaissent sans que l'on sache vraiment pourquoi

18 mars 2016 à 5h30 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
A Roanne, la jeune Mathilde, 15 ans, est toujours introuvable… Et pour retrouver cette adolescente qui a quitté le 10 février dernier le foyer de la Livatte, les buralistes se mobilisent. La Confédération nationale des buralistes appelle ses 20.000 adhérents dans toute la France à coller des affiches avec le visage de l’adolescente.

https://twitter.com/LesBuralistes/status/707597092487864321

Les disparitions de mineurs sont fréquentes. 216 ont été enregistrées par la gendarmerie dans la Loire en 2015. Bien souvent, il s’agit de simples fugues dont l’épilogue intervient rapidement. Dans certains cas, ces disparitions ne trouvent jamais d’explication.

Il y a un an jour pour jour (le 18 mars 2015), Lucas, 16 ans, disparaissait à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. Depuis, l’enquête n’a rien donné. Une association a été créée et elle sillonne toute la France pour essayer de retrouver la trace du jeune garçon. Cécile, l’une des bénévoles, revient sur cette disparition

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/252306389" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Un an après la disparition du jeune Lucas, des rassemblements auront lieu un peu partout en France ce samedi et notamment en Rhône-Alpes. Pas dans la Loire, mais dans le Rhône, l’Ain, l’Isère, la Drôme et la Haute-Savoie. Pour les proches de Lucas il y a urgence car en 2017, il aura 18 ans. Et ne rentrera plus, aux yeux de la justice, dans la catégorie des mineurs portés disparus.