Près de 400 personnes à Saint-Etienne pour dire non à la prison à Saint-Bonnet-les-Oules

11 mars 2017 à 15h58 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Entre 300 et 400 personnes, venues du sud de la Plaine du Forez, ont battu le pavé ce samedi matin dans les rues de Saint-Etienne pour dire une fois de plus leur opposition au projet de construction de la nouvelle prison à Saint-Bonnet-les-Oules.

Les opposants dénoncent une décision politique


A l'appel de l'association "Non à la prison à Saint-Bonnet", les manifestants se sont donnés rendez-vous sur le parking du Zénith et ont défilé jusque sous les fenêtres de la Préfecture. Ou presque. Le cortège a été bloqué à quelques mètres du bâtiment par les forces de l'ordre. Cortège bruyant entouré de quatre tracteurs (deux à l'avant et deux à l'arrière). "Non à la prison", "mascarade", "complot", voilà les mots scandés par les participants. Le point ce samedi midi au cœur de la manifestation

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/311840240" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Pas de neuf avant la Présidentielle ?


Dans le cortège, les maires des communes voisines étaient présents : Saint-Galmier, Chamboeuf, Rivas et Veauche. Cette dernière sera directement impactée par le projet s'il se réalise sur le site qui semble retenir l'attention du Garde des Sceaux.

Rappelons que Saint-Bonnet-les-Oules est pressentie pour accueillir le nouvel établissement depuis l'automne dernier. Le maire, Guy Françon, avait lui-même appris par la presse que son village était dans les petits papiers du Ministère de la Justice. Il nous dit ce qu'il attend à présent de l'Etat dans ce dossier.

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/311840194" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Peu avant midi, une délégation de quatre personnes a été reçue en Préfecture. Aucune décision n'a été annoncée. Et il se pourrait bien que la situation ne bouge pas avant l'élection présidentielle.

https://twitter.com/ActivRadio/status/840509715457155072