Présidentielle : à Saint-Héand, Emmanuel Macron plébiscité dans les urnes

20 avril 2022 à 10h16 par Nicolas Georgeault

ACTIV RADIO

Ce mercredi soir à 21h, Emmanuel Macron et Marine Le Pen vont prendre part au débat de l'entre-deux tours. Avant le débat, nous nous sommes rendus à Saint-Héand, très favorable à Emmanuel Macron. 



Une commune historiquement de droite 


A Saint-Héand, 37,19% des 3600 habitants ont voté pour Emmanuel Macron. C’est la cinquième commune (après respectivement La Chamba, Saint-Georges-en-Couzan, Sauvain et Marclopt dans l'ordre décroissant) la plus favorable au candidat d’En Marche dans la Loire.


« Dans le passé, le village était plutôt à droite » témoigne un habitant. Depuis 1995, c’est à chaque fois un candidat de la droite républicaine (Edouard Balladur en 1995, Jacques Chirac en 2002 puis Nicolas Sarkozy en 2007 et 2012) qui est arrivé en tête au premier et au deuxième tour à Saint-Héand.


A l’exception de 2017, Emmanuel Macron remporte le premier tour avec 27,7 % des voix. Deux points de plus que François Fillon à l’époque. Il s’était ensuite largement imposé avec 71% des voix au second tour, déjà face à Marine Le Pen.


"Ça me surprend !" Avoue cet habitant qui a voté pour Emmanuel Macron. "Comme Saint-Héand est à la campagne il y avait peut-être plus un risque de Marine Le Pen ou de Mélenchon. Je ne savais pas que c’était 37%, je suis très content (rires) ! "


"On est dans un village tranquille donc les gens doivent se trouver bien et ils n’ont pas envie que cela change" tente d’expliquer une habitante. "Ici c’est quand même des gens plutôt... Pas aisée... Mais c’est une commune où il n’y a pas trop de cas sociaux donc je pense que c’est un peu pour cela" corrobore une autre habitante qui a aussi glissé le nom de Macron dans l’urne : "un peu par défaut parce que ce n’est pas que j’aime le monsieur. " 


Pour ce Héandais " les gens se sont rendus compte qu’Emmanuel Macron a eu un quinquennat extrêmement difficile à gérer : il y a eu les gilets jaunes, la crise du Covid, la guerre en Ukraine... Au final il se n’est pas mal débrouillé, il a fait du bon boulot. "