Roche-la-Molière : quel avenir pour le site de Borde-Matin ?

20 mars 2017 à 8h46 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
A Roche-la-Molière, le groupe d’opposition municipale veut que la ville se positionne au sujet de l’enfouissement des déchets. Une enquête publique a été lancée le 27 février. Elle fait suite à la demande de renouvellement et d'extension du centre de stockage de déchets de Borde-Matin par le groupe Sita-Suez.

"Je subis les décisions du passé" (E. Berlivet)


Un prolongement de 25 ans, soit jusqu’en 2051. L’opposition demande au conseil municipal de donner un avis négatif. Pour Eric Berlivet le maire de Roche-la-Molière, c’est avant qu’il fallait s’en occuper

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/313350753" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

L'enfouissement des déchets, pas à l'ordre du jour ce lundi soir


Le groupe d’opposition dénonce d’importantes nuisances et des odeurs insupportables venant du site de Borde Matin. Un numéro est à disposition des habitants, mais il ne serait pas beaucoup utilisé d’après le maire

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/313350848" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Eric Berlivet a prévu d ‘organiser un conseil municipal consacré à l’enfouissement des déchets au début du mois d’avril. Le conseil municipal de ce lundi soir portera, lui, sur le budget de la commune.

Sujet signé Alice Canivet