Saint-Etienne : la réponse de la Préfecture de la Loire à la situation des migrants

21 novembre 2019 à 12h37 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
Dans un communiqué, les services de l'Etat indiquent que les 9 familles composées de 36 personnes sont en situation irrégulière sur le territoire français.

Un suivi sanitaire assuré


Elles font l'objet d'une obligation de quitter le pays. La préfecture précise aussi "qu'il n'existe pas de droit inconditionnel au logement" : tout dépend de la situation administrative des personnes étrangères. La préfecture précisent que ces familles roms font l'objet d'un suivi sanitaire de l'Agence Régionale de Santé. Les enfants eux sont suivi par la PMI du conseil départemental. Les familles Roms ont pu "bénéficier à titre exceptionnel d'un hébergement temporaire après l'épisode neigeux".

Le communiqué se termine ainsi : "Si ces personnes qui ont vocation à regagner la Roumanie éprouvent des difficultés pour le faire, la préfecture est prête à les aider à obtenir la protection consulaire de leur pays d’origine".

Le collectif des occupants de la bourse du travail réclame toujours une entrevue avec les services compétents de la Préfecture.