Saint-Etienne : le statut de métropole, ça change quoi ?

18 décembre 2016 à 20h26 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
La France en comptait quinze, elle en comptera vingt-deux à partir du 1er janvier prochain. Sept villes ont obtenu, suite au vote cette semaine des députés le statut de métropole. Dont Saint-Etienne. Mais au fait, ça change quoi concrètement ce statut ?

Saint-Etienne dans le cercle des grandes villes


Tout d’abord, une métropole, ça désigne tout simplement une grande ville. Saint-Etienne va donc entrer dans le cercle des grandes villes et rejoindre ainsi Lille, Bordeaux, Nantes et les voisines Lyon et Grenoble. Le statut de métropole que vient d’obtenir la capitale ligérienne est inscrit dans la loi française depuis 2010.

Des compétences élargies


Alors, quelles nouveautés pour les 7 territoires qui vont grossir la liste des métropoles françaises ? Et bien, ces villes, dont l’aire urbaine atteint les 400.000 habitants, vont se voir confier des compétences nouvelles, liées au développement économique, à l'environnement ou encore à l'aménagement urbain. Elles auront aussi davantage de pouvoir dans le domaine des transports et de l'enseignement.

Des compétences qui étaient jusqu’alors réservées aux départements ou aux régions. Voilà qui fait dire à Gaël Perdriau, le président de Saint-Etienne Métropole, que « Ce nouveau statut favorisera un développement harmonieux de notre agglomération (…) au bénéfice de l'intérêt général, des habitants et des acteurs du monde économique ». Les Stéphanois, eux, ne seront plus perturbés lorsqu’ils entendront parler de Saint-Etienne métropole. Puisqu’elle en sera vraiment une, désormais !

Précisons que les 6 autres villes à obtenir ce statut de métropole avec Saint-Etienne sont Clermont-Ferrand, Metz, Tours, Toulon, Orléans et Dijon.