Saint-Etienne : un rassemblement pour dénoncer les violences policières

16 février 2017 à 9h30 par Clémence DUBOIS TEXEREAU

ACTIV RADIO
200 personnes ont manifesté mercredi soir à Paris pour dénoncer les violences policières… Des rassemblements ont eu lieu aussi à Lille et à Saint-Etienne où quelques dizaines de personnes se sont rassemblées place du Peuple. Une mobilisation qui fait suite à l’affaire Théo, ce jeune homme de 22 ans dont l’interpellation a mal tourné le 2 février dernier à Aulnay sous Bois.

A Saint-Etienne, la Jeunesse communiste était à l’origine de ce rassemblement. Eddy est le porte-parole du mouvement

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/307997534" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

"Un policier m'a bousculé volontairement sur une poubelle en métal
(...) je ne pouvais plus respirer"


Parmi les manifestants rassemblés place du Peuple, des étudiants, des syndiqués, mais aussi des personnes victimes de violences policières par le passé. C’est le cas de Mourad, qui s’est retrouvé avec cinq côtes cassées après une confrontation avec la police. Il raconte

[soundcloud url="https://api.soundcloud.com/tracks/307997540" params="color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false" width="100%" height="166" iframe="true" /]

Propos recueillis par Guillaume Drevet

Si à Saint-Etienne, le rassemblement s’est déroulé dans le calme, à Paris des heurts ont éclaté mercredi soir entre policiers et manifestants, tout comme à Rouen où une vingtaine d’interpellations ont eu lieu.