Ukraine : 443 tombes retrouvées dans la ville d'Izioum

16 septembre 2022 à 18h34 par Clara Giannitelli

ACTIV RADIO

Dans la région de Kharkiv en Ukraine, 443 tombes ont été découvertes par des soldats ukrainiens. Il s'agirait de militaires ou encore de civils.

Des découvertes faites dans les villes libérées 

Le président Ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé la découverte de quatre-cent-quarante-trois tombes. Des soldats ukrainiens ont trouvé ces tombes dans une forêt proche d'Izioum, dans la région de Kharkiv en Ukraine, ce jeudi 15 septembre. La ville a récemment été libérée par l'armée ukrainienne. Des informations sont inscrites sur certaines stèles comme des noms ou encore de simples numéros, certaines sont marquées de croix. Oleg Kotenko, responsable gouvernemental pour la recherche des personnes disparues, explique que ces tombes ont été creusées pendant les combats lors de la prise de la ville par les forces russes en mars et durant l’occupation de ces derniers, qui a pris fin la semaine dernière. Certaines tombes pourraient renfermer plusieurs corps. Une fosse commune où sont enterré plusieurs soldats a également été découverte.

"On pense qu’il y a 16 ou 17 corps. Nous allons les exhumer maintenant pour une autopsie à Kharkiv où des tests ADN seront effectués" précise le responsable gouvernemental.

Une vidéo postée par des soldats russes sur les réseaux sociaux aurait permis la découverte de cette fosse. L'Ukraine accuse la Russie de meurtres de masse.

L'ONU réagit à cette découverte

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU a immédiatement indiqué vouloir envoyer sous peu une équipe à Izioum.

"Nos collègues en Ukraine, de la mission de surveillance des droits de l’homme en Ukraine, vérifient ces allégations et ils visent à organiser une visite à Izioum pour déterminer les circonstances de la mort de ces personnes"  a indiqué Elizabeth Throssell, porte-parole du Haut-Commissariat

Reste à déterminer si les corps sont ceux de militaires ou ceux de civils. 

Les corps exhumés

Le gouverneur de la région de Kharkiv a assuré que les 436 corps ont été exhumés des tombes. 36 d'entre eux portent des "signes de torture" et la plus part présentent des signes de mort violente