Un scrutin expérimental dans la Loire

12 avril 2012 à 11h38 par La rédaction

Et si le mode de scrutin présidentiel prenait une autre forme ? La semaine prochaine, une équipe d'enseignants chercheurs va expérimenter deux nouveaux types de scrutin dans trois bureaux de vote de France dont celui de la Terrasse à Saint-Étienne... Les électeurs qui le souhaiteront pourront, après avoir voté pour la présidentielle, s'essayer au vote par note et au vote par approbation. Le premier consiste à attribuer une note entre 0 et 2 à un ou plusieurs candidats. Les prétendants à l'Élysée qui recueillent le plus de points remportent l'élection. Quant au vote par approbation, il n'a plus la contrainte d'un seul nom. Les électeurs peuvent ainsi approuver le ou les candidats de leur choix. Cette expérimentation portée à Saint-Étienne par l'université Jean-Monnet sera testée également en Basse-Normandie près de Caen et à Strasbsourg. Le but ? Mieux comprendre le fonctionnement des institutions démocratiques et le comportement des électeurs face à d'autres modes de scrutin. Les résultats de ces votes test seront rendus publics fin juin, après les élections législatives.

Titres diffusés