Missile en Pologne : probablement un accident malheureux selon le président polonais

16 novembre 2022 à 18h40 par Clémence Dubois Texereau

OTAN
OTAN
Crédit: Siège de l'OTAN/ Photo OTAN

En cause : un missile qui a touché la Pologne ce mardi faisant deux morts.

Les ambassadeurs des pays membres de l'OTAN se retrouvent en urgence à Bruxelles ce mercredi matin pour une réunion alors qu'un missile à touché l'un des pays membres : la Pologne, faisant deux morts. On ignore encore qui est à l'origine du tir du missile. Mais il serait de confection russe. 

Moscou dément une éventuelle attaque alors que le Président ukrainien Volodymyr Zelensky avait lui parlé d'une attaque russe qui est "une escalade très importante" du conflit qui a débuté il y a 9 mois. 

Le Président américain Joe Biden lui affirme qu'il est "improbable" que le missile ait été lancé depuis la Russie. 

L'Elysée appelle à la prudence 

Dans un communiqué, l'Elysée a réagi et appelle à la " prudence face au risque d'escalade". La Présidence n'exclut pas que le missile puisse être ukrainien sans pour autant confirmer ou infirmer une quelconque information sur le sujet. 

"Il y a dans la région beaucoup de matériels, beaucoup de concentration d'armements. Beaucoup de pays disposent du même type d'armements et donc identifier le type de missile ce n'est pas forcément identifier l'acteur qui l'a mis en oeuvre" précise un conseiller d'Emmanuel Macron 

Que dit l'article 5 ? 

Selon l'article 5 du traité de l'OTAN,  si un État membre est victime d’une attaque armée, les autres considéreront cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l’ensemble des membres et prendront les mesures jugées nécessaires pour venir en aide au pays attaqué.

« Le principe de la défense collective est au cœur du traité fondateur. Il reste unique et immuable, il unit les membres de l’Alliance, ceux-ci s’engageant à se protéger mutuellement, et il instaure un esprit de solidarité au sein de l’Alliance » est-il écrit. 

Un tir accidentel 

Le président de la Pologne, Andrzej Duda, a considéré ce mercredi comme "hautement probable" que le tir ait été utilisé par la défense ukrainienne. "Il y a une forte probabilité qu’il s’agisse d’un missile qui a simplement été utilisé par la défense antimissile ukrainienne", a-t-il détaillé, évoquant "probablement un accident malheureux.". Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a expliqué qu'il n'y a " pas d’indication d’une attaque délibérée" en Pologne. 

L'Ukraine de son côté demande un accès immédiat au site de la frappe pour les représentants de la Défense et des garde-frontières", a réclamé sur Twitter le secrétaire du Conseil national de sécurité et de défense ukrainien, Oleksiï Danilov, qui a dit souhaiter "un examen conjoint de l'incident"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a réaffirmé ce mercredi que le missile ayant tué deux personnes dans un village polonais près de la frontière avec l'Ukraine était russe.